• ,

     

    choc-civilisations-cte-valmy-samuel_huntington.jpg

     

    Quel choc de civilisations ?

    L'opinion de chantal dupille (eva R-sistons)

     

     

    Quel choc de civilisations ?

     

    Souvenez-vous ! Forte de mes origines multiples et de la tolérance familiale apprise, j'ai ouvert il y a quelques années un blog contre le choc de civilisations, pour promouvoir le dialogue, la communion, la fraternité entre les différentes religions et civilisations. Au fil des années, il m'a été de plus en plus difficile de le remplir. J'ai découvert trop de choses contrecarrant en particulier mon souhait d'être un PONT entre les individus !

     

    Religion, cela veut dire re-lier, créer du lien, avec Dieu d'abord, ensuite entre les hommes. Or artificiellement, pour des raisons impériales, impérialistes, de domination et de prédation, l'Oligarchie a suscité des barrières pour dresser les individus les uns contre les autres. C'est l'éternel "diviser pour régner" ! Et il est si commode de créer des boucs-émissaires pour que les peuples s'en prennent à leur voisin (hier communiste ou Juif, aujourd'hui Musulman) plutôt qu'aux auteurs de leurs souffrances, tout en haut, avec des Rothschild ! Alors, oui, artificiellement, les Occidentaux créent des scénarios abominables, dignes des pires horreurs d'Hollywood. La peur est semée dans l'Opinion, entraînant une soumission toujours plus grande. Car les médias nous abreuvent quotidiennement d'attentats "terroristes", de méfaits "islamistes"... En réalité, le trop fameux "terrorisme islamiste" est l'oeuvre de l'Occident qui avec l'argent des monarchies pétrolières complices, finance, arme, fanatise, drogue des individus précaires (sur le plan social ou mental), et ainsi tout est truqué.

     

     

    choc-civilis-copie-1.jpg

     

     

    Et puis, j'ai découvert voici deux bonnes années une effrayante doctrine : Celle des Talmudo-Sionistes, hélas aux commandes d'Israël avec des fanatiques comme Netanyahu, Liberman, Meyer-Habib... ou des colons bellicistes. Cette doctrine repose sur cinq abominables piliers : Un peuple "élu", une race "supérieure", dominer tout, éliminer ou mettre en esclavage les goyim (non Juifs) ! Et finalement, c'est la doctrine du Nouvel Ordre Mondial qui étend ses tentacules barbares sur le monde...

     

    choc-civilisations-voile-cte-valmy-samuel_huntington.jpg

     

    Alors, entre les "terroristes" mercenaires de l'Occident osant se proclamer "démocrate", les chocs artificiels de civilisations, les Partis politiques prospérant sur la haine et le rejet de l'autre, les doctrines barbares, comment travailler à l'union, la fraternelle communion des humains ?

     

    Je ne sais plus quoi faire, et j'en souffre.

     

    Et je ne sais plus comment alimenter mon blog pour la communion des humains...

     

    A chacun de nous, finalement, de faire briller là où il est une petite lumière de tolérance, d'amour, de fraternité...

     

    Ce sera le bonheur et la victoire de tous, et la défaite de ceux qui, pour des raisons de domination ou d'intolérance, travaillent à diviser les humains pour le profit des plus nantis sans scrupules...

     

    chantal dupille (dite eva R-sistons)

     

     

    unite-fraternite.jpg


    votre commentaire
  •  

    .  

    OB-pub-panneau.jpg

    ...

    Pour ne plus voir les sales pubs

    qu'over-blog impose désormais contre nous,

    téléchargez un logiciel Addblock

     

     

    Le choc des civilisations selon Vladimir Poutine

     

    poutine-et-barack-obama.jpg

    Discours de Vladimir Poutine au Club International de Discussion Valdaï, le 24 octobre, 2014 sur le thème : L’ordre mondial, de nouvelles règles ou un jeu sans règles ?

     

    Chers collègues, Mesdames et Messieurs, chers amis,

    C’est un plaisir de vous accueillir à la XIe réunion du Club Valdaï.

    Il a déjà été mentionné que le Club a de nouveaux co-organisateurs cette année. Ils comprennent des organisations non gouvernementales russes, des groupes d’experts et de grandes universités. Il a également été suggéré d’élargir les discussions à des questions qui ne sont pas seulement liées à la Russie elle-même, mais aussi à la politique et à l’économie mondiales.

    J’espère que ces changements dans l’organisation et le contenu des sessions renforceront l’influence du Club en tant que forum de discussion et d’experts de premier plan. Dans le même temps, j’espère que « l’esprit de Valdaï » sera conservé – cette atmosphère libre et ouverte, cette opportunité d’exprimer toutes sortes d’opinions très différentes et franches.

    Permettez-moi de dire à cet égard que je ne vais pas vous décevoir et que je vais parler directement et franchement. Certains de mes propos pourront sembler un peu trop rudes, mais si nous ne parlons pas directement et honnêtement de ce que nous pensons vraiment, alors il est absolument inutile de tenir de telles réunions. Il serait préférable, dans ce cas, de se contenter des rencontres diplomatiques, où personne ne dit rien qui ait une véritable portée et, reprenant les paroles d’un célèbre diplomate, où vous vous rendez compte que les diplomates ont une langue faite pour ne pas dire la vérité.

    Nous nous réunissons pour d’autres raisons. Nous nous réunissons pour nous parler franchement. Nous avons besoin d’être directs et francs aujourd’hui, non pas pour s’envoyer des piques, mais afin de tenter de faire la lumière sur ce qui se passe dans le monde, d’essayer de comprendre pourquoi le monde est de moins en moins sûr et de plus en plus imprévisible, et pourquoi les risques augmentent partout autour de nous.

    Les débats d’aujourd’hui se sont tenus sous le thème : De nouvelles règles ou un jeu sans règles ? Je pense que cette formule décrit avec précision le tournant historique que nous avons atteint aujourd’hui et le choix auquel nous sommes tous confrontés. Bien sûr, il n’y a rien de nouveau dans l’idée que le monde est en train de changer très rapidement. Je sais que c’est quelque chose dont vous avez parlé durant les échanges d’aujourd’hui. Il est certainement difficile de ne pas remarquer les transformations dramatiques dans la politique mondiale et dans l’économie, dans la vie publique, dans l’industrie, l’information et les technologies sociales.

    Permettez-moi de vous demander dès maintenant de me pardonner si j’en viens à répéter ce que certains des participants à la discussion ont déjà dit. C’est pratiquement inévitable. Vous avez déjà eu des discussions détaillées, mais je vais exposer mon point de vue. Il coïncidera avec le point de vue des participants sur certains points et divergera sur d’autres.

    Tandis que nous analysons la situation d’aujourd’hui, n’oublions pas les leçons de l’histoire. Tout d’abord, les changements dans l’ordre mondial – et tout ce que nous voyons aujourd’hui constitue des événements de cette ampleur – ont généralement été accompagnés sinon par une guerre et des conflits à l’échelle mondiale, du moins par des chaînes de conflits locaux intenses. Deuxièmement, la politique mondiale est avant tout une question de leadership économique, de guerre et de paix, avec une dimension humanitaire, incluant les droits de l’homme.

    Aujourd’hui, le monde est plein de contradictions. Nous devons être francs en nous demandant mutuellement si nous avons un filet de sécurité fiable et bien en place. Malheureusement, il n’y a aucune garantie et aucune certitude que le système actuel de sécurité mondiale et régionale soit en mesure de nous protéger des bouleversements. Ce système a été sérieusement affaibli, fragmenté et déformé. Les organisations internationales et régionales de coopération politique, économique, et culturelle traversent également des temps difficiles.

    Oui, un grand nombre des mécanismes actuels visant à assurer l’ordre mondial ont été créés il y a très longtemps, y compris et surtout dans la période suivant immédiatement la Seconde Guerre mondiale. Permettez-moi de souligner que la solidité du système créé à l’époque reposait non seulement sur ​​l’équilibre des forces et les droits des pays vainqueurs, mais aussi sur le fait que les « pères fondateurs » de ce système se respectaient mutuellement, n’essayaient pas de mettre la pression sur les autres, mais tentaient de parvenir à des accords.

    L’essentiel est que ce système doit se développer, et malgré ses diverses lacunes, il doit au moins être capable de maintenir les problèmes mondiaux actuels dans certaines limites et de réguler l’intensité de la concurrence naturelle entre les nations.

    Je suis convaincu que nous ne pouvions pas prendre ce mécanisme de freins et contrepoids que nous avons construit au cours des dernières décennies, parfois avec les plus grands efforts et difficultés, et tout simplement le détruire sans rien reconstruire à sa place. Sinon, nous serions laissés sans instruments autres que la force brute.

    Ce que nous devions faire était de procéder à une reconstruction rationnelle et de l’adapter aux nouvelles réalités du système des relations internationales.

    Mais les Etats-Unis, s’étant eux-mêmes déclarés vainqueurs de la Guerre Froide, n’en voyaient pas le besoin. Au lieu d’établir un nouvel équilibre des forces, essentiel pour maintenir l’ordre et la stabilité, ils ont pris des mesures qui ont jeté le système dans un déséquilibre marqué et profond.

    La Guerre Froide a pris fin, mais elle n’a pas pris fin avec la signature d’un traité de paix comprenant des accords clairs et transparents sur le respect des règles existantes ou la création d’un nouvel ensemble de règles et de normes. Cela a créé l’impression que les soi-disant « vainqueurs » de la Guerre Froide avaient décidé de forcer les événements et de remodeler le monde afin de satisfaire leurs propres besoins et intérêts. Lorsque le système actuel des relations internationales, le droit international et les freins et contrepoids en place faisaient obstacle à ces objectifs, ce système été déclaré sans valeur, obsolète et nécessitant une démolition immédiate.

    Pardonnez l’analogie, mais c’est la façon dont les nouveaux riches se comportent quand ils se retrouvent tout à coup avec une grande fortune, dans ce cas sous la forme d’un leadership et d’une domination mondiale. Au lieu de gérer leur patrimoine intelligemment, pour leur propre bénéfice aussi bien sûr, je pense qu’ils ont commis beaucoup de folies.

    Nous sommes entrés dans une période de différentes interprétations et de silences délibérés dans la politique mondiale. Le droit international a maintes fois été forcé de battre en retraite, encore et encore, par l’assaut impitoyable du nihilisme légal. L’objectivité et la justice ont été sacrifiées sur l’autel de l’opportunisme politique. Des interprétations arbitraires et des évaluations biaisées ont remplacé les normes juridiques. Dans le même temps, l’emprise complète sur les médias de masse mondiaux ont rendu possible, quand on le désirait, de présenter le blanc comme noir et le noir comme blanc.

    Dans une situation où vous aviez la domination d’un pays et de ses alliés, ou plutôt de ses satellites, la recherche de solutions globales s’est souvent transformée en une tentative d’imposer ses propres recettes universelles. Les ambitions de ce groupe sont devenues si grandes qu’ils ont commencé à présenter les politiques qu’ils concoctaient dans leurs corridors du pouvoir comme le point de vue de l’ensemble de la communauté internationale. Mais ce n’est pas le cas.

    La notion même de « souveraineté nationale » est devenue une valeur relative pour la plupart des pays. En essence, ce qui était proposé était cette formule : plus la loyauté de tel ou tel régime en place envers le seul centre de pouvoir dans le monde est grande, plus grande sera sa légitimité.

    Nous aurons une discussion libre après mon propos et je serai heureux de répondre à vos questions et je tiens également à utiliser mon droit à vous poser des questions. Que personne n’hésite à essayer de réfuter les arguments que je viens d’exposer lors de la discussion à venir.

    Les mesures prises contre ceux qui refusent de se soumettre sont bien connues et ont été essayées et testées de nombreuses fois. Elles comprennent l’usage de la force, la pression économique et la propagande, l’ingérence dans les affaires intérieures, et les appels à une sorte de légitimité « supra-légale » lorsqu’ils ont besoin de justifier une intervention illégale dans tel ou tel conflit ou de renverser des régimes qui dérangent. Dernièrement, nous avons de plus en plus de preuves que le chantage pur et simple a également été utilisé en ce qui concerne un certain nombre de dirigeants. Ce n’est pas pour rien que « Big Brother » dépense des milliards de dollars pour tenir sous surveillance le monde entier, y compris ses propres alliés les plus proches.

    Demandons-nous à quel point nous sommes à l’aise avec tout cela, à quel point nous sommes en sécurité, combien nous sommes heureux de vivre dans ce monde, à quel degré de justice et de rationalité il est parvenu. Peut-être n’avons-nous pas de véritables raisons de nous inquiéter, de discuter et de poser des questions embarrassantes ? Peut-être que la position exceptionnelle des États-Unis et la façon dont ils mènent leur leadership est vraiment une bénédiction pour nous tous, et que leur ingérence dans les événements du monde entier apporte la paix, la prospérité, le progrès, la croissance et la démocratie, et nous devrions peut-être seulement nous détendre et profiter de tout cela ?

    Permettez-moi de dire que ce n’est pas le cas, absolument pas le cas.

    Un diktat unilatéral et le fait d’imposer ses propres modèles aux autres produisent le résultat inverse. Au lieu de régler les conflits, cela conduit à leur escalade ; à la place d’États souverains et stables, nous voyons la propagation croissante du chaos ; et à la place de la démocratie, il y a un soutien pour un public très douteux allant de néo-fascistes avoués à des islamistes radicaux.

    Pourquoi soutiennent-ils de tels individus ? Ils le font parce qu’ils décident de les utiliser comme instruments dans la voie de la réalisation de leurs objectifs, mais ensuite, ils se brûlent les doigts et font marche arrière. Je ne cesse jamais d’être étonné par la façon dont nos partenaires ne cessent de marcher sur le même râteau, comme on dit ici en Russie, c’est-à-dire de faire les mêmes erreurs encore et encore.

    Ils ont jadis parrainé des mouvements islamistes extrémistes pour combattre l’Union soviétique. Ces groupes se sont formés au combat et aguerris en Afghanistan, et ont plus tard donné naissance aux Talibans et à Al-Qaïda. L’Occident les a sinon soutenus, du moins a fermé les yeux sur cela, et, je dirais, a fourni des informations et un soutien politique et financier à l’invasion de la Russie et des pays de la région d’Asie centrale par les terroristes internationaux (nous ne l’avons pas oublié). C’est seulement après que des attaques terroristes horribles aient été commises sur le sol américain lui-même que les États-Unis ont pris conscience de la menace collective du terrorisme. Permettez-moi de vous rappeler que nous avons été le premier pays à soutenir le peuple américain à l’époque, le premier à réagir comme des amis et partenaires après la terrible tragédie du 11 Septembre.

    Au cours de mes conversations avec les dirigeants américains et européens, je parlais toujours de la nécessité de lutter ensemble contre le terrorisme, de le considérer comme un défi à l’échelle mondiale. Nous ne pouvons pas nous résigner et accepter cette menace, nous ne pouvons pas la couper en morceaux séparés à l’aide du deux poids deux mesures. Nos partenaires ont exprimé leur accord, mais après quelques temps, nous nous sommes retrouvés au point de départ. Ce fut d’abord l’opération militaire en Irak, puis en Libye, qui a été poussée au bord du gouffre. Pourquoi la Libye a-t-elle été réduite à cette situation ? Aujourd’hui, c’est un pays en danger de démantèlement et qui est devenu un terrain d’entraînement pour les terroristes.

    Seule la détermination et la sagesse de la direction égyptienne actuelle a sauvé ce pays arabe clé du chaos et de l’emprise des terroristes. En Syrie, comme par le passé, les États-Unis et leurs alliés ont commencé à financer et armer directement les rebelles et leur ont permis de remplir leurs rangs de mercenaires provenant de divers pays. Permettez-moi de vous demander où ces rebelles obtiennent leur argent, leurs armes et leurs spécialistes militaires ? D’où tout cela vient-il ? Comment l’Etat Islamique notoire a-t-il réussi à devenir un groupe aussi puissant, de fait une véritable force armée ?

    Quant aux sources de financement, aujourd’hui, l’argent ne vient plus seulement de la drogue, dont la production a augmenté non pas de quelques points de pourcentage mais dans des proportions considérables depuis que les forces de la coalition internationale sont intervenues en Afghanistan. Vous êtes au courant de cela. Les terroristes obtiennent également de l’argent en vendant du pétrole. Le pétrole est produit dans le territoire contrôlé par les terroristes, qui le vendent à des prix de dumping, le produisent et le transportent. Mais d’autres achètent ce pétrole, le revendent, et font du profit, sans penser au fait qu’ils financent ainsi les terroristes qui pourraient venir tôt ou tard sur leur propre sol et semer la destruction dans leur propre pays.

    Où trouvent-ils les nouvelles recrues ? En Irak, après que Saddam Hussein ait été renversé, les institutions de l’État, y compris l’armée, ont été laissés en ruines. Nous avons dit, à l’époque, soyez très, très prudents. Vous mettez les gens à la rue, et que vont-ils y faire ? N’oubliez pas que légitimement ou non, ils faisaient partie de la direction d’une grande puissance régionale, et en quoi est-ce que vous les transformez maintenant ?

    Quel fut le résultat ? Des dizaines de milliers de soldats, d’officiers et d’anciens militants du parti Baas se sont retrouvé à la rue et ont aujourd’hui rejoint les rangs des rebelles. Peut-être cela explique-t-il pourquoi l’Etat islamique s’est avéré si efficace. En termes militaires, il agit très efficacement et il a certains cadres très compétents. La Russie a mis en garde à plusieurs reprises sur les dangers des actions militaires unilatérales, des interventions dans les affaires des Etats souverains, et des flirts avec les extrémistes et les radicaux. Nous avons insisté pour que les groupes luttant contre le gouvernement syrien central, surtout l’Etat islamique, soient inscrits sur les listes des organisations terroristes. Mais avons-nous vu le moindre résultat ? Nous avons lancé des appels en vain.

    Nous avons parfois l’impression que nos collègues et amis sont constamment aux prises avec les conséquences de leurs propres politiques, et qu’ils dépensent tous leurs efforts dans le traitement des risques qu’ils ont eux-mêmes créés, en payant un prix de plus en plus élevé.

     

    http://www.agenceinfolibre.fr/choc-civilisations-selon-vladimir-poutine/


    votre commentaire
  •  

     

    Etats-Unis-et-de-Gaulle.jpg

    .

     

    L’ONG « Human Rights Watch » publie un rapport prouvant que le FBI a poussé des américains musulmans à commettre des attentats

     

    fbi incite musulmans terrorisme L’ONG Human Rights Watch publie un rapport prouvant que le FBI a poussé des américains musulmans à commettre des attentats

    L’ONG Human Rights Watch publie le rapport « ILLUSION OF JUSTICE – Human Rights Abuses in US Terrorism Prosecutions »

     

    Human Rights Watch (HRW), une ONG américaine très célèbre et très estimée, vient de publier, ce 21 juillet 2014, un rapport saisissant et très documenté de 214 pages qui démontre que le FBI a « encouragé, poussé et parfois même payé » des musulmans américains pour les inciter à commettre des attentats, au cours d’opérations montées de toutes pièces, après le 11 Septembre.


    Selon ce rapport, dans la plupart des plus de 500 affaires de terrorisme examinées par les tribunaux américains depuis le 11 septembre 2001, « le ministère américain de la Justice et le FBI ont ciblé des musulmans américains dans des opérations clandestines de contre-terrorisme abusives, fondées sur l’appartenance religieuse et ethnique ». ( Je rappelle que le FBI (« Federal Bureau of Investigation », qui peut être traduit par « Bureau fédéral d’enquête ») est le principal service fédéral de police judiciaire des États-Unis et aussi l’un des services essentiels de renseignement intérieur).


    Pour parvenir à cette conclusion – ô combien scandaleuse pour le pays qui se prétend être le défenseur des droits de l’homme et de la démocratie dans le monde -, l’ONG Human Rights Watch a jugé bon, on s’en doute, d’étayer son rapport par de nombreux exemples.

    L’ONG HRW, aidée de l’Institut des droits de l’homme de la Faculté de Droit de l’Université de Columbia, a en particulier étudié 27 affaires, de l’enquête au procès, en passant par l’inculpation et les conditions de détention, et interviewé 215 personnes, qu’il s’agisse des inculpés ou condamnés eux-mêmes ou de leurs proches, d’avocats, juges ou procureurs.

    Conclusion ?  

    « Dans certains cas, le FBI pourrait avoir créé des terroristes chez des individus respectueux de la loi en leur suggérant l’idée de commettre un acte terroriste », résume un communiqué, estimant que la moitié (!) des condamnations résultent de coups montés ou guet-apens. Dans 30 % des cas (!), l’agent infiltré a joué un rôle actif dans la tentative d’attentat.  


    Notons bien que l’on ne parle pas d’un phénomène marginal : les pourcentages de manipulation détectée sont énormes puisqu’ils concernent la moitié des cas !


    [ Sources :
    - ce rapport ô combien accablant, mais ô combien instructif, vient tout juste d'être mis en ligne sur le site en anglais de Human Rights Watch : http://www.hrw.org/sites/default/files/reports/usterrorism0714_ForUpload_0_0_0.pdf

    Il n'est pas encore disponible sur le site en français.

    - la présentation du rapport est disponible sur http://www.hrw.org/node/127456 ]


    Les forces de l’ordre américaines ont ciblé des Américains musulmans à la personnalité fragile pour leur suggérer l’idée et leur fournir les moyens logistiques des attentats.


    Andrea Prasow, l’un des auteurs du rapport, a résumé la situation ainsi : « On a dit aux Américains que leur gouvernement assurait leur sécurité en empêchant et en punissant le terrorisme à l’intérieur des États-Unis. Mais regardez de plus près et vous réaliserez que nombre de ces personnes n’auraient jamais commis de crime si les forces de l’ordre ne les avaient pas encouragées, poussées, et parfois même payées pour commettre des actes terroristes.»

    L’étude cite notamment les quatre inculpés de Newburgh, accusés d’avoir planifié des attentats contre des synagogues et une base militaire américaine, alors que le gouvernement avait, selon un juge, « fourni l’idée du crime, les moyens, et dégagé la voie » et transformé en « terroristes » des hommes « dont la bouffonnerie était shakespearienne ».


    Selon HRW, le FBI a aussi souvent ciblé des personnes vulnérables, souffrant de troubles mentaux et intellectuels. Le rapport cite également le cas de Rezwan Ferdaus, condamné à 17 ans de prison à l’âge de 27 ans pour avoir voulu attaquer le Pentagone et le Congrès avec des mini-drones bourrés d’explosifs. Un agent du FBI avait dit de Ferdaus qu’il avait « de toute évidence » des problèmes mentaux, mais le plan avait été entièrement conçu avec le policier infiltré.


    james crombie fbi L’ONG Human Rights Watch publie un rapport prouvant que le FBI a poussé des américains musulmans à commettre des attentats

    L’exemple de la manipulation des « terroristes » du Bronx par le FBI

    Cette photo figure en couverture et en dos de couverture du rapport publié par Human Rights Watch le 21 juillet 2014.  

     

    Traduction de la légende figurant en dos de couverture : « Des agents fédéraux et des policiers escortent James Crombie (au centre) à la sortie des bureaux du FBI à New York le 21 mai 2009. En 2011, Comitie et trois autres hommes ont été condamnés à 25 ans de prison pour un complot présumé visant à faire sauter des bombes dans trois synagogues dans le Bronx et à abattre des avions sur la base aérienne de la garde nationale à Newburgh, New York.»


    Commentaires : Non, les universitaires et les militants des droits de l’homme américains ne sont pas « conspirationnistes » et ne sont pas « antiaméricains »

     

    Ce rapport, d’une rigueur méthodologique irréfutable, est riche de nombreux enseignements, et en particulier de trois :

    1°) Il y a aussi des citoyens admirables aux États-Unis

    Il me plaît de souligner que ce document – qui a certainement nécessité des mois et des mois d’enquête – a été conçu et produit par des citoyens américains, des étudiants, des universitaires et des militants des droits de l’homme.


    Ils méritent tous nos remerciements et notre admiration pour leur courage et leur abnégation. Ils font partie, comme Edward Snowden, de ces pans entiers du peuple américain qui restent respectueux des valeurs humaines, de la liberté et de la démocratie. Ils me permettent au passage de souligner, une fois encore, à quel point le procès en « anti-américanisme » que certains de nos adversaires font à l’UPR, faute d’autres arguments, est aussi honteux que puéril. Comme nous l’avons fait dès la rédaction de la Charte fondatrice en 2007, l’UPR fait parfaitement la différence entre le peuple américain et ses dirigeants politiques, économiques et financiers qui ont kidnappé sa liberté et sa démocratie.


    2°) La dérive fascisante et vicieuse du pouvoir aux États-Unis est une nouvelle fois confirmée


    Les révélations de ce rapport de HRW doivent susciter l’indignation absolue chez tout être humain normalement sensible et éduqué.


    Les cas analysés sur 214 pages serrées prouvent que le pouvoir aux États-Unis a recours, de façon désormais régulière, à tous les procédés les plus abjects du mensonge et de la manipulation des masses.


    C’est un pouvoir fascisant et vicieux, qui multiplie les attaques « sous faux drapeau », et met à profit la faiblesse psychologique de certains individus pour les inciter à commettre des attentats dans le seul but de les démasquer ensuite, afin de nuire à la religion ou à l’ethnie qu’ils sont censés représenter.


    Ce constat est d’autant plus alarmant pour la paix du monde que ce sont justement les autorités de ce pays qui développent la théorie du « Choc des Civilisations », notamment dans le but de vassaliser complètement les pays d’Europe à leur empire.


    Lorsqu’un pouvoir considère comme normal de fomenter des attaques « sous faux drapeau », ou de piéger des marginaux en les incitant à commettre des attentats, afin de les arrêter ensuite, en stigmatisant leur ethnie ou leurs convictions religieuses devant l’opinion publique, il est à craindre que ce même pouvoir n’utilise les mêmes procédés à une plus grande échelle, pour susciter, dans l’opinion publique états-unienne et dans les opinions publiques européennes, la haine des Autres : haine des Russes, haine des Arabes, haine des musulmans, haine des Jaunes, haine des Noirs, etc.


    Comme je l’ai maintes fois analysé, c’est aussi à relayer cette haine des autres civilisations que sert, hélas, la prétendue « construction européenne ».

    3°) Une mise en garde pour tous nos compatriotes, et plus spécialement ceux d’origine immigrée ou musulmans


    Enfin, la publication de ce rapport doit agir comme une mise en garde salutaire auprès de tous nos compatriotes révoltés par la situation politique, économique et sociale, et plus particulièrement par ceux d’origine immigrée ou musulmans. Cette étude leur révèle l’étendue des pièges qui peuvent leur être tendus. On peut certes encore espérer que la situation du pouvoir en France n’a pas encore atteint le même degré de perversion des valeurs démocratiques et des institutions que celui atteint outre-Atlantique. Il n’en demeure pas moins que des indices convergents donnent à penser qu’en France, aussi, des forces sont à l’action pour pousser à la faute certains de nos compatriotes, les plus fragiles ou les plus facilement manipulables.


    L’actualité la plus brûlante est là pour nous rappeler par exemple que des agents provocateurs peuvent infiltrer des manifestations pour les faire tourner à l’émeute et, du coup, retourner l’opinion publique contre les plus nobles causes et les dénoncer à la vindicte publique.


    Quelle que soit son origine ethnique ou sociale, quelles que soient ses convictions politiques ou religieuses, chacun doit comprendre qu’il ne pourra y avoir d’issue et de libération que par un engagement politique déterminé et responsable, refusant toute violence, mais fondé sur la Raison et sur le Droit.

    CONCLUSION : QUE FAIRE ?

    Face à la Révolte des Cipayes, le Raj britannique envoya l’armée et se livra à un massacre qui mit fin à toute velléité d’indépendance du peuple indien pendant 90 ans. Mais face à l’immense force protestataire muette du mouvement non-violent de Gandhi, contre lequel il ne pouvait pas envoyer de soldats, le vice-roi des Indes finit par capituler.

     

    Puisse cet exemple être médité par nos compatriotes révoltés. La colère et la fureur, même lorsqu’elles peuvent se comprendre, ne sont jamais bonnes conseillères et se retournent quasiment toujours contre ceux qui leur cèdent.  


    Ainsi, face aux manifestations qui s’achèvent dans la violence, la France européiste envoie les CRS, et parfois crée de toutes pièces des incidents de fin de cortège. Et tout cela ne mène à rien, sinon qu’à rendre plus étouffant encore le climat politique et social.


     

    Que faut-il faire alors ?


     

    Eh bien il faut faire preuve de maturité, s’armer de patience, et passer à l’action s’engager de façon résolue dans un mouvement politique fiable et honnête pour imposer, par la voie démocratique, le changement tant attendu depuis tant d’années.  

     

    Et à quoi reconnait-on ce mouvement ? À la sûreté de ses analyses, à la solidité de sa logique, à la noblesse de son éthique, au désintéressement de ses dirigeants, toutes choses contre lesquelles la tyrannie est impuissante.

     

    Face à la précision irréfutable des analyses, à la logique imparable des faits, à la légitimité incontestable du droit et à la rectitude démocratique des comportements, les forces euro-atlantistes ne savent plus quoi faire, sinon qu’à tenter piteusement et provisoirement de faire silence.


    Les tyrans ne savent alors plus quoi faire car, comme le souligne un beau proverbe chinois, « point n’est besoin d’élever la voix quand on a raison ». C’est au fond toute la stratégie politique et l’éthique comportementale de l’UPR.

     

    http://www.upr.fr/actualite/monde/ong-human-rights-watch-publie-rapport-prouvant-fbi-pousse-des-americains-musulmans-a-commettre-des-attentats#.VD2QxHzk9Rk.twitter


     

     

     

     

     

     


    L'AVENIR DE LA FRANCE ====
    LA 1ère PARTIE DE MON ENTRETIEN AVEC TÉLÉ-SUD-EST, RÉALISÉ LORS DE L’UNIVERSITÉ DE L'UPR À JONQUIÈRES, EST EN LIGNE.

     

    Entretien de François Asselineau avec Télé Sud Est : L’avenir de la France

     

     

    Voir dernier post de ce grand Parti qu'est l'UPR :

    L'euro est dans la pré : les « bienfaits » de l’Union européenne sur l’agriculture française depuis 30 ans…

     

     

     

    autre-europe

    Recette pour neutraliser la colère des Français : la promesse de l’Autre Europe depuis un tiers de siècle

    Depuis un tiers de siècle au bas mot, les Français sont conviés à prendre leur mal en patience devant les conséquences de plus en plus calamiteuses de la prétendue «… Lire la suite →

     

    Le FN ne propose pas réellement de faire sortir la France de l’Union européenne ni même de l’euro

    Ce dossier exclusif de l’UPR est destiné à démonter la désinformation constante des médias qui affirment que le FN veut faire sortir la France de l’UE et de l’euro et… Lire la suite →

     

     


    Presidentielles 2012 Union populaire republicaine


    votre commentaire
  •  

     

    OB-pub-panneau.jpg .

    Toutes les pubs pouvant surgir sur ce site,

    ne sont pas de mon fait.

    Nous en reparlerons, car je réagirai en conséquence,

    mais pas pour l'instant, car je suis occupée

    à rédiger trois nouveaux ouvrages

    à paraître sous trois mois environ.

    NB Boycottez les produits faisant de la pub.

    Un bon produit n'a pas besoin de pub... eva R-sistons

     

     

     

    choc-civilis.jpg

    http://mecanoblog.wordpress.com/2010/11/01/la-strategie-du-choc-video/

     

    Fédéralisme et choc de civilisations

     en Irak, et ailleurs.

    Le Nouvel "Ordre" Mondial en marche

    Par eva R-sistons (Chantal Dupille)

     

     

    Bonjour


    Je viens de faire une série de tweets à partir de la situation chaotique en Irak. Comme vous le savez, je milite pour la communion des civilisations, pour tout ce qui rapproche fraternellement les peuples si divers, mais pas dans le cadre de la mondialisation (conçue par les Anglo-Saxons et les sionistes à des fin militaro-financières, puis sur les ruines d'un monde exsangue, pour bâtir le Nouvel Ordre Mondial totalitaire, criminel et pervers).


    Bientôt, je publierai un article sur les chaos dans le monde, les génocides, les conflits, et j'en expliquerai les raisons et les ressorts réels. En attendant, voici une première approche, à partir des événements récents en Irak: Deux aspects, le fédéralisme - et le choc de civilisations dans le monde et si nous n'y prenons garde, en France. Avec les effroyables conséquences prévisibles sur le plan extérieur et intérieur.

     

     

    Fédéralisme pervers 


    En Irak, TOUT est un plan. PLUS lointain qu'on imagine. C dans l'Air du 8 août sur l'Irak, "quand il n'y a plus d'Etat, il y a des conflits". Bush a tué l'Etat d'Irak !

    Qu'on aime on qu'on n'aime pas Assad, Kadhafi, Saddam Hussein... ils maintenaient l'UNITE de l'ETAT. Le plan d'USraël est de détruire l'Unité d'un pays

    Un Etat scindé, parcellisé, est affaibli. En Irak, les Etats-Unis ont donné le pouvoir aux REGIONS, au lieu du pouvoir CENTRAL: C'est le FEDERALISME

    L'Irak détruit a ensuite été modelé selon le plan des Mondialistes (en France via le mondialiste Valls): Plus d'Etat fort, mais des Régions

    Les Régions, en Irak COMME en France, portent en elles le germe de l'affaiblissement ET des conflits. Fini l'Irak, mais Chiites, Sunnites, Kurdes chacun de leur côté...

    La France en tant qu'Etat nation, central, fort, disparaîtra au profit de Régions se faisant une guerre économique, rivalisant entre elles. C'est le NWO, le Nouvel Ordre Mondial.

    L'Irak en tant que Nation est mort quand il est devenu "fédéraliste" (cher à l'UDI et à EELV !). C'était le plan d'USraël après la guerre de Bush
    L'Irak Nation devenu fédéraliste, a en germe tous les ingrédients de la dislocation et de la guerre civile, donc de son AUTO-DESTRUCTION.
    Ne soyons donc pas surpris de ce qui arrive en Irak: Le fédéralisme (bientôt en France), surtout confessionnel, ne pouvait qu'engendrer le chaos
    L'Irak morcelé, fédéralisé, confessionnalisé par l'USraël, c'est un plan machiavélique. Ce que je dis là est un point de mon futur article sur le chaos dans le monde

    Je ne vais pas détailler mon futur article en gestation depuis quelques jours. Il y aura plein d'analyses, ainsi l'une que j'aborde maintenant en quelques tweets.

     


    Choc de civilisations


    Le point important que je vais aborder maintenant, déplaira à tous ceux qui "espèrent" dans le FN. J'analyse froidement les choses : Je suis NEUTRE

    Peu de gens imaginent les liens entre la situation chaotique, de choc de civilisations-confessions, en Irak, et celle en France via le FN

    Les anti-mondialistes, comme moi, cherchent des portes de sortie. Certains croient la trouver dans le FN, "anti-mondialiste". Mais quel est son but réel ?
    Le FN ne veut pas sortir de l'UE, sinon le Système l'aurait censuré comme l'UPR d'Asselineau. Le FN vomit la mondialisation, mais pas en tant que système libéral 

    On ne comprendra pas le FONDEMENT du FN sans voir le CONTEXTE programmé par l'USraël (Etats-Unis, GB, Israël et aussi la France des Sarkozy-Hollande-Valls) de choc de civilisations Judéo-PROTESTANT contre l'Islam

    NB J'ai souligné le mot "PROTESTANT", car en fait le choc de civilisations d'USraël est avec PROTESTANTS, pas avec les Catholiques et les Orthodoxes
    Pour vous montrer la neutralité de mes analyses, sachez que je suis Protestante et pourtant je cible les Protestants car les Anglo-Saxons sont des pions d'USraël pour le NWO

    Les Catholiques sont sans cesse visés comme en France, où un Peillon appelle les écoles Catholiques à ne plus être Catholiques POUR qu'elles puissent enseigner le pervers NWO (notamment pro une humanité asexuée !)

    Le choc de civilisations programmé par l'USraël est Judéo-Protestant contre les Catholiques, les Orthodoxes, les Musulmans tous OPPOSES au Nouvel Ordre Mondial
    Le choc de civilisations fait partie du plan des mondialistes. Quand le FN est anti-mondialisation, ce n'est pas CONTRE le libéralisme, mais POUR le Choc de Civilisations
    Il y a un malentendu entre les Electeurs du FN et le FN, je parle toujours de "MIRAGE". Les Electeurs sont contre la mondialisation LIBERALE (et contre l'UE..), or le FN est élitiste (avec à sa tête une famille très riche), libéral (Le libéralisme dans le sens du fort qui domine le faible), méprisant envers le peuple, mais il flatte ses désirs. En fait, SON anti-mondialisme est PRO le choc de civilisations.
    Ce qui intéresse réellement le FN, est le choc race (blanche, pure, occidentale..) contre l'Islam = Voici la racine réelle de son anti-mondialisation
    Que veut l'USraël ? 1) Une mondialisation ultra libérale, jungle, où le fort domine le faible. 2) Le choc de civilisation juteux et pour régner (diviser pour régner)
    Ce que veut l'USraël REJOINT parfaitement ce que veut le FN : OK le libéralisme, donc le triomphe du fort, et un choc frontal avec l'Islam

    Or le choc de civilisations est artificiellement créé : L'islam est diabolisé, amalgame Islam-Islamisme VIA les fanatiques suscités PAR l'USraël pour servir ses intérêts (entre autres, le Nouvel Ordre Mondial sera bâti sur les ruines des Etats).

    Ici, sur Internet, nous savons tous plus ou moins qu'EIIL, Al Nosra, etc, sont des MERCENAIRES armés, formés, fanatisés, drogués par l'USraël, et financés par les Monarchies pétrolières corrompues

    Les mercenaires "djihadistes" servent à l'USraël pour 1) terroriser l'Opinion, la préparer au choc de civilisations JUTEUX 2) en tant que PIONS de son plan conduisant au NWO
    L'Usraël dans le monde, le FN en France, ont le même plan : Prendre le pouvoir en terrorisant contre les Musulmans (en fait, en Irak des Islamistes mercenaires)
    Si le FN est tant invité dans les meRdias, c'est parce qu'il est en réalité un PION des "mondialistes pro chocs de civilisations" - donc d'USraël

    Ce n'est pas sans raison que maintenant plein de vidéos circulent sur Internet montrant les liens du FN avec Tel-Aviv, surtout via Louis Aliot

    Pour résumer, les mondialistes, et le FN, veulent dresser l'Opinion contre l'Islam, donc ils sont des ALLIES objectifs pour le choc de civilisations

    Le choc de civilisations passera par des pays comme l'Irak, où dans un premier temps, les mercenaires sont utiles POUR la stratégie du CHAOS

    La stratégie du chaos est UN PLAN mondialiste en vue du NWO unifiant TOUT sur les décombres des pays affaiblis, parcellisés, disloqués..

    Dans un premier temps, en Irak les mercenaires islamistes sont utilisés par l'USraël pour le chaos tuant la Nation. Après avoir servi ils seront anéantis
    Conclusion de tous ces tweets : Nous avons deux ennemis: Le fédéralisme tuant la Nation, et le choc de civilisations sanguinaire, meurtrier, pouvant mener à une guerre mondiale. Vigilance !

    Et en France, refusons la réforme du territoire. Car elle tuera la Nation UNE via le fédéralisme, ainsi les Régions se feront la guerre (économique...).

    Les mondialistes ne veulent pas de pays, de Nation, sinon des Régions (fédéralisme). Et le "melting-pot" est un plan du NWO qui veut tout unifier sous son égide dictatoriale

    Le choc de civilisations est artificiellement créé par l'USraël via des mercenaires au préalable fanatisés (ainsi l'EIIL), et un melting-pot conçu volontairement

    Il faut révéler au monde l'imposture, virer les mondialistes et leur NWO sanguinaire et scélérat, et que chaque Nation retrouve la maîtrise de son destin
    Pour virer les mondialistes et leurs plans scélérats, il faut des de Gaulle, des Asselineau, des Chavez, des Lunumba, des Kadhafi...

     

    Eva R-sistons


    2 commentaires
  •  

     

    Jews join Muslims in Paris, France, to condemn Israeli slaughter of Palestinians in


    votre commentaire