• Alexandre le Grand, le rapprochement de l'Orient et de l'Occident

     
     
    Vendredi 26 novembre 2010

    J'ai reçu ce commentaire :

     

    "Puisons un peu de sagesse dans l’histoire : Alexandre le Grand a su favoriser un compréhension mutuelle entre Grecs et Barbares conquis : avec l’alexandrinisme, il n’y a ni vainqueurs ni vaincus, mais au contraire un processus d’assimilation réciproque entre deux grandes cultures, basé sur un échange d’expériences et de valeurs partagées :

    http://www.villemagne.net/site_fr/alexandre-le-grand-rapprochement-de-l-orient-et-de-l-occident.php"

     

    Alexandre tranchant le nœud gordien par Jean Simon Berthélemy.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_le_Grand

    Rapprochement de l’Orient et de l’Occident

    Roman


    Pour être averti
    de la parution :

    La rencontre entre Orient et Occident se reflète dans la littérature grecque bien avant l’époque d’Alexandre le Grand. Ainsi, au Ve siècle avant Jésus-Christ, le poète tragique Euripide évoque-t-il le mélange entre Grecs et Barbares dans l’Asie du Grand Roi :

    « J’ai quitté les champs riches en or de la Lydie et ceux de la Phrygie pour gagner les plateaux de la Perse brûlés par le soleil, les murailles de Bactriane, le pays des Mèdes aux hivers glacés, l’Arabie heureuse et toute l’Asie, qui s’étend au long des flots salés et écumants, l’Asie où les Grecs mêlés aux Barbares peuplent des villes aux solides remparts. » (1)

    Alexandre voulait s’intégrer lui-même, et les Macédoniens avec lui, à la tradition achéménide (..)

     

    Voir l'article et les autres articles ici :

     

               http://www.villemagne.net/site_fr/alexandre-le-grand-rapprochement-de-l-orient-et-de-l-occident.php

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :